Accueil / Comprendre / Arts & Culture / D comme Dessous de plat
FacebookTwitterPinterestEmail

D comme Dessous de plat

10 février 2021

Pour évoquer la Beauté, Patrick Jouffret, designer français, a choisi de parler d’objets créés par l’humain pour accomplir ses rêves. Selon lui, au-delà des modes et des statuts, ils embellissent la fonction, rythment notre histoire et l’évolution de nos besoins. A travers cette sélection subjective, sous la forme d’un abécédaire, Patrick a la volonté d’explorer leur dimension cachée qui en font des pièces uniques, intemporelles et essentielles. Après la lettre C (comme Cadre de Piano), place à la lettre D… comme Dessous de plat !

À première vue, ce dessous de plat n’a rien de spécial et ressemble à une pièce de poêle à bois. Compte tenu du matériau utilisé (l’aluminium) et de sa silhouette géométrique on le qualifie de style industriel mais sa mise en œuvre est manifestement artisanale.  Le contraste fonctionne à merveille et lui donne un charme particulier. 

Son volume semble avoir été travaillé à la main et les irrégularités des lignes intérieures sont inattendues, voire involontaires : aucun cercle parfait, aucune concentricité.  

C’est aussi un objet bien pensé. Les évidements qui accentuent les échanges thermiques en font un bon isolant entre la table et le plat. Stable et généreux, il donne l’impression de léviter. L’objet est léger, il n’obstrue pas la vue de la table et laisse respirer la matière ce qui invite à le laisser en place. 

L’aluminium brut se teinte, se raye. Les arêtes ont été poncées à la main créant des prises de lumières changeantes…  

La matière parle, les traces du travail de finition sur l’aluminium rappellent les traits du pinceau sur une fresque ou une poterie antique. On se dit que la personne était là, qu’elle le tenait dans sa main. Cette sensation donne du relief à l’œuvre et nous connecte au créateur.  

La production en série des objets et la perfection liée à la conception numérique (symétrie, régularité, précision) nous ont progressivement fait oublier ces nuances.  Mais n’avons-nous pas besoin de sentir l’intention ou le soin à l’origine de l’objet que l’on utilise ?  

Alors que l’industrie a remplacé l’artisanat, le besoin de réincarner les objets est peut- être une des raisons de l’intérêt particulier porté aux designers. 

par <a href="https://www.beautytherapyabsolution.com/author/patrick-jouffret/" target="_self">Patrick Jouffret</a>

par Patrick Jouffret

Designer

Manifesto

Nous croyons que la Beauté sait réparer les coeurs et élever les esprits.
Nous croyons qu’elle s’incarne en chaque chose et chaque être vivant.
Nous croyons que la nature est à la fois source de beauté et d’inspiration.
Nous croyons qu’il est de notre responsabilité de faire le beau autour de nous.
Bienvenue en Beauty Therapy !

Découvrir


Sur le même thème

Suivez l’aventure Beauty Therapy en vous inscrivant à la newsletter

error: Content is protected !!