Accueil / Manger / Introduction aux adaptogènes
FacebookTwitterPinterestEmail

Introduction aux adaptogènes

8 février 2021

De nos jours, le mot stress est sur toutes les lèvres, le monde dans lequel nous évoluons en est littéralement saturé, il est devenu l’ennemi numéro un de notre bien-être et contribue à 75% des maladies actuelles.

Aucun de nous n’est à l’abri du stress provoqué par notre vie moderne, ayant comme toile de fond un environnement urbain, le bourdonnement constant de la technologie, la to do list à rallonge, les engagements sans fin et les vacances trop courtes. Ces stress psychologiques associés à des facteurs de stress environnementaux, auxquels nous sommes quotidiennement exposés, comme la pollution, les produits chimiques, les métaux lourds, les pesticides, provoquent une augmentation des dommages oxydatifs dans notre corps. En d’autres termes notre organisme est endommagé par notre état de stress constant.

Pour comprendre ce qu’est une plante adaptogène, il faut avant tout comprendre ce que l’on entend par stress. La notion de stress a été introduite par l’endocrinologue Hans Selye, en 1925. Il inventa le mot stress pour décrire un changement brutal survenant dans les habitudes d’une personne, susceptible de déclencher un bouleversement dans sa structure psychique et même somatique.Il dépeint un syndrome réactionnel endocrinien comportant trois phases consécutives « phase d’alarme »,la « phase de réaction »,la « phase d’épuisement ».

Le stress peut être considéré comme les stimulus qui perturbent l’homéostasie de notre organisme. L’homéostasie est l’état d’équilibre interne de notre corps, nous sommes dans cet état quand tous nos systèmes physiologiques sont dans un équilibre dynamique ce qui conduit à un fonctionnement optimal.

Quest-ce qu’une plante adaptogène ?  

Les adatogènes forment une classe bien particulière de plantes médicinales qui proviennent de diverses parties du monde, utilisées depuis des siècles, notamment en médecine traditionnelle chinoise et en ayurvéda, pour leurs profondes capacités curatives.

Vous en connaissez/consommez, peut-être déjà certaines sans le savoir : la réglisse, le ginseng, les baies de goji, la maca ; certains herboristes considèrent même le romarin ou encore la sauge comme étant des plantes potentiellement adaptogènes.

Ginseng

C’est en 1947 que le Dr Nicolaï Lazarev a créé le terme adaptogène, selon sa définition, une plante adaptogène accroît de manière générale (non spécifique) la résistance de l’organisme aux différents stress qui l’affectent.À la fin des années 60 les Dr.I. Breckhman et Dardymov ont défini, selon trois critères spécifiques, les adaptogènes comme étant des plantes.

  1. Non toxique pour le receveur à des doses thérapeutiques normales .
  2. Produisant un état non spécifique de résistance au stress, permettant à l’organisme de résister plus efficacement à un large éventail de facteurs de stress, comme les agressions physiologiques, biologiques ou chimiques .
  3. Possédant un effet normalisant sur l’organisme et capables d’aider à rétablir les paramètres physiologiques indépendamment des modifications provoquées par un agent de stress.

Ces plantes permettent à l’organisme de mieux s’adapter aux facteurs de stress afin d’en éviter les dommages.

Elles fonctionnent «de manière non spécifique », ce qui signifie qu’elles ciblent plusieurs fonctions du corps. L’intelligence inhérente des adaptogènes fonctionne également en fournissant à notre corps ce dont il a particulièrement besoin à un intant T. Par exemple, si l’on est fatigué, les adaptogènes nous donnent de l’énergie si l’on est anxieux, ils ont la capacité de nous calmer. Ceci est dû à l’impact que ces plantes sur notre système endocrinien, l’axe Hypothalamo-Hypophyso-Surrénalien, composé de l’hypothalamus, l’hypophyse et les glandes surrénales.L’axe HHS relie les systèmes nerveux central et endocrinien, il contrôle les réponses au stress.

Lorsqu’un facteur de stress survient, dans notre cerveau l’hypothalamus est activé. Il agit comme le centre de commande de la réponse au stress et signale à travers le système nerveux sympathique (SNS), aux glandes pituitaires et aux glandes surrénales de démarrer la production d’hormones de stress, l’adrénaline et le cortisol. Cette libération d’hormones dans le corps active des changements physiologiques importants qui agissent pour maintenir le corps en alerte, notamment l’augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle, l’apport en oxygène et la glycémie, tout en stoppant les systèmes immunitaire, digestif et de reproduction afin que notre corps soit prêt pour faire face au stress/danger (la fameuse réponse combat – fuite).

Une fois le stress passé, le système va s’autoréguler : lorsque les niveaux de cortisol sont suffisamment élevés, il signale au cerveau d’arrêter la réponse et les niveaux d’hormones reviennent à la normale, rétablissant ainsi l’homéostasie. La fréquence cardiaque s’est baissée, la sensation de stress s’estompe, le corps s’apaise et retrouve son équilibre normal.

Mais qu’advient-il si ce sentiment de stress et d’urgence ne disparait pas ? Si notre corps et notre esprit sont constamment dans cette phase d’alerte, prêt à faire face à la prochaine menace et à libérer toutes les hormones du stress dont l’adrénaline et le cortisol ? L’activation à long terme du système de réponse au stress et la surexposition à ce type d’hormones peuvent perturber tous les processus de notre organisme, l’épuisement physique et mental et entrainer des problèmes de santé.

En résultent une fatigue chronique, gain de poids, problèmes digestifs, inflammation, système immunitaire en baisse, déséquilibres hormonaux mais aussi des pathologies plus graves.

Les adaptogènes vont aider à réduire les réactions négatives pendant la phase d’alarme et nous permettre de rester dans la phase de résistance plus longtemps, via un effet stimulant qui réduit voir élimine la phase d’épuisement. Les adaptogènes vont permettre à notre organisme de s’adapte au stress, afin qu’il puisse résister à ses effets nocifs. Les adapotgènes vont renforcer le fonctionnement de chacun des systèmes du corps afin de favoriser une réponse optimale au stress, ils vont rétablir l’équilibre naturel ;(homéostasie) et aider le bon fonctionnement de l’axe HHS. Les plantes adaptogènes vont augmenter l’efficacité de la sécrétion des glandes surrénales, évitant la production excessive de cortisol et la fatigue surrénalienne.

Les adaptogènes vont donc aider à réguler les fonctions endocrinienne, nerveuse, immunitaire, digestive, cardiovasculaire. Cela va à la fois aider à augmenter l’endurance, l’énergie, soutenir et renforcer le système immunitaire et à améliorer notre capacité de résistance au stress physique et émotionnel, ainsi qu’augmenter la récupération.

Certains herboristes spécialisés expliquent que selon la définition initiale des adaptogènes et le nombre d’études scientifiques, il y a deux catégories d’adaptogènes. Les adaptogènes primaires, qui ont fait l’objet des recherches les plus poussées depuis la création du terme adaptogène. Les adaptogènes secondaires qui ont certaines caractéristiques des adaptogènes mais il y n’a pas eu assez de recherches pour les définir comme adaptogènes officiels. Ils ont de nombreux bienfaits caractéristiques des adaptogènes et mettent en synergie les effets des adaptogènes primaires.

  • Les adaptogènes primaires sont au nombre de 9 : le ginseng, l’ashwagandha, la réglisse, le cordyceps, l’eleutherocoque, le tulsi (basilic sacré), la rhodiola rosea (orpin rose), la schisandra et le shilajit.
  • Les adaptogènes dit secondaires, on compte notamment : la maca, le mucuna, le reishi, la shatavari, l’astragale, la baie de goji, l’amla, codonopsis (dang shen), le bacopa (brahmi), l’heshouwu, le jiaogulan (Gynostemma pentaphyllum)… Dans cette catégorie on trouve aussi de nombreux champignons comme : le lion’s mane, le chaga, le maitake, le turkey tail… et d’autres plantes…

Mon expérience avec les adaptogènes  

Ces plantes me passionnent depuis des années, ma première expérience avec les adaptogènes remonte à mon tout premier voyage en Inde en 2011. Il y a 10 ans le mot ‘adaptogène’ m’était inconnu, ainsi que les bienfaits de ces plantes. J’avais décidé de faire la cure ayurvédique panchakarma et durant le traitement, le médecin du centre ayurvédique voyant mon enthousiasme pour les plantes, m’avait prêté deux livres : l’un sur les rasayanas, les plantes et minéraux utilisés traditionnellement en ayurvéda et l’autre sur les plantes adaptogènes. J’ai lu, appris, posé tout un tas de questions et je suis rentrée en France avec les livres et des sachets remplis d’ashwagandha, d’amla, de brahmi, de tulsi (basilic sacré), de shatavari… c’était le début de mon apprentissage personnel.

Depuis ce premier voyage, je suis retournée en Inde en 2019 pour suivre une formation sur les bases de l’ayurvéda, la nutrition et la cuisine ayurvédique et les plantes médicinales ayurvédiques.

Les adaptogènes au quotidien 

Depuis plusieurs années je prends des adaptogènes au quotidien, mes favoris sont l’ashwagandha, la shatavari, le cordyceps, le reishi, le tulsi et la rhodiola rosea.

Vous pouvez voir, si vous me suivez sur Instagram, que je commence souvent mes journées avec un mélange d’adaptogènes que j’ajoute dans la préparation de mon latte (à base de cacao, matcha ou caroube). Je mélange au blender entre 2 à 3 poudres d’adaptogènes(1/2 à 1 cuillère à café de chacune) avec du lait végétal maison (coco, noix, chanvre, amande, cajou…) et de l’eau chaude. J’ajoute de l’huile de coco extra vierge ou d’autres sources de bons gras comme des graines (sésame, tournesol), du beurre de coco, huile de lin, huile de graines de chia, afin d’extraire tous les bienfaits des plantes. Pour l’ashwagandha, par exemple, en Inde, il est souvent préparé avec du ghee ou du lait de coco car les graisses aident ses principes actifs à circuler dans l’organisme.

Ces plantes travaillent très bien seules ou en synergies. Pour débuter j’ai commencé par une plante adaptogène, puis, j’ai associé deux puis plusieurs plantes pour un plus large éventail de bienfaits et une complémentarité.

J’utilise des synergies d’adaptogènes comme les rituels de Maison Louno, une marque Française que j’aime beaucoup, fondée par Louise Skaudhauge. J’utilise le Magic Cacao du matin qui associe maca et cordyceps et le Magic Cacao du soir avec de l’ashwagandha et du reishi, que je prépare souvent vers 17h-18h et qui va apaiser ma fin de journée. J’aime aussi la nouveauté qui combine le matcha, au maca et au lion’s mane, parfait pour le matin ou rebooster en milieu de journée.

J’utilise également les produits de la marque Anima Mundi Herbals fondée par Adriana Ayales. Mes favoris : le reishi, cordyceps, Adaptogenic et The Mind.

Ils existent aussi des synergies d’adaptogènes sous forme d’extrait liquide que l’on appelle aussiteinture, on peut ajouter quelques gouttes dans sa boisson favorite ou directement en sublingual. J’aime particulièrement les synergies en extrait liquide d’Anima Mundi comme Happiness pour l’hiver, et les synergies de champignons médicinaux de la marque Rainbo, fondée par Tonya Papanikolov, en particulier le mélange 11:11.

J’inclue également souvent des adaptogènes dans mes recettes : bouillons, soupes, houmous, lait végétal, porridge du matin, granola maison, smoothie, sorbets, chocolat maison, energy balls…

On peut aussi trouver certaines plantes directement en herboristerie en vrac et faire des décoctions ou des infusions selon les plantes.

Enfin, il est également possible de prendre des adaptogènes sous forme de compléments alimentaires en gélules, (comme ceux de My Veggie, par exemple) parfait pour une cure en prise quotidienne avec un dosage précis et régulier, et pratique aussi lors de voyage.

Mes adaptogènes préférés 

Pour l’énergie et l’endurance: Cordyceps, maca, rhodiola, rosea(orpin rose), ginseng, astragale, éleuthérocoque, schisandra.

Pour le stress émotionnel et l’anxiété : Ashwagandha, tulsi, reishi, rhodiola.

Pour le système immunitaire: Cordyceps, reishi, astragale, éleuthérocoque, Lion’s mane.

Pour la concentration et l’énergie mentale : Lion’s mane, astragale, gotu kola.

Comment choisir et comment incorporer les adaptogènes dans sa routine 

Bien que ces plantes partagent toutes les caractéristiques adaptogènes (mentionnées plus haut), chaque plante est différente, unique et possède ses propres bienfaits et actions.

Essayez d’identifier vos besoins ou les déséquilibres que vous ressentez. De façon intuitive demandez-vous ce que vous souhaitez améliorer. Voulez-vous augmenter votre endurance ? Calmer votre système nerveux ? Soulager votre côté anxieux ? Vous avez besoin d’être plus concentré.e. ?

Pour pouvoir remarquer les effets, je vous encourage, pour débuter, à commencer par une petite dose d’une poudre à la fois afin de pouvoir observer les effets sur votre organisme. Incorporez-la en douceur à votre routine quotidienne. Aussi, il est important de rappeler que ce n’est pas parce qu’un adaptogène a bien fonctionné pour telle personne, qu’il sera bénéfique pour vous.

Soyez patient, cela peut prendre plusieurs semaines avant de ressentir les bienfaits (sauf pour certaines plantes qui ont un effet assez immédiat). Il est toujours bon de permettre aux plantes médicinales de‘prendre leur temps’. La plupart du temps on constate les effets entre 2 semaines et un mois, en prise régulière, en cure (sans dépasser 6 semaines avec le même adaptogène), afin que vous puissiez vraiment observer l’effet de cet adaptogène sur l’organisme. Il est bon aussi de faire une pause d’un ou deux mois par an et aussi de faire une rotation, de changer d’adaptogène selon vos besoins.

Je me souviens de la toute première fois que j’ai commencé une cure de reishi, je le prenais au quotidien le matin dans mon latte, ce petit rituel simple était ancré dans ma routine et au bout de quelques semaines j’ai remarqué une réelle amélioration sur mon humeur, mon anxiété et de ma capacité à gérer le stress au quotidien.

Ensuite vous pourrez incorporer entre 2-3 adaptogènes dans votre routine quotidienne. Si vous ne voulais pas jouer au petit chimiste, vous pouvez aussi essayer une synergie d’adaptogènes qui répond à vos besoins. Lisez bien les étiquettes sur les emballages les dosages sont toujours indiqués.

NB : Pour les cas particuliers comme les femmes enceintes, ou allaitantes, les personnes sous traitement médicaux, les personnes qui souffrent d’une maladie grave, je conseille toujours de consulter de votre praticien de santé, votre naturopathe ou un herboriste, phytothérapeute qualifié avant d’utiliser toute plante médicinale.

Les adaptogènes méritent la renommée croissante dont ils bénéficient depuis quelques années, en tant que plantes capables de renforcer notre capacité à gérer les facteurs de stress, de maintenir notre bien-être, d’optimiser notre santé et notre vitalité tout au long de notre vie.

Je tiens à conclure en rappelant que pour protéger notre santé et retrouver notre équilibre, il est important de trouver la cause du stress et il est essentiel de prendre soin de soi.

Notre bien-être est un ensemble soutenu par des fondations : une alimentation variée qui privilégie le végétale, un sommeil de qualité, du mouvement, peu importe la forme, bouger, danser, s’étirer, une bonne hydratation et tant d’autres éléments qui forment une approche holistique de la santé. Il existe aussi d’autres formes de gestion du stress complémentaires comme passer du temps dans la nature, pratiquer la méditation, le yoga, des exercices de respirations, explorer sa créativité,avec la peinture, l’écriture…

Rappelez-vous qu’il est bon de trouver sa façon personnelle de gérer efficacement le stress et une fois cette équation trouvée, essayer de l’appliquer au quotidien. Et surtout n’oubliez pas d’être bienveillant.e. et patient.e. avec vous-même…de prendre du temps pour les gens que vous aimez, les choses qui vous font du bien et vous apportent de la joie, cela compte énormément si l’on veut être moins stressé et en pleine santé! 

Bibliographie 

  • Adaptogens, David Winston & Steven Maimes 
  • Adaptogens, Adriana Ayales 
  • Adaptogens, Paula Grainger 
  • Ayurveda & Panchakarma, Sunil V.Joshi M.D. 
  • Super powders, Katrine Van Wyk 
  • Superherbs, Rachel Landon 
par <a href="https://www.beautytherapyabsolution.com/author/eva-gaillot/" target="_self">Eva Gaillot</a>

par Eva Gaillot

Créatrice culinaire vegan

Manifesto

Nous croyons que la Beauté sait réparer les coeurs et élever les esprits.
Nous croyons qu’elle s’incarne en chaque chose et chaque être vivant.
Nous croyons que la nature est à la fois source de beauté et d’inspiration.
Nous croyons qu’il est de notre responsabilité de faire le beau autour de nous.
Bienvenue en Beauty Therapy !

Découvrir


Sur le même thème


error: Content is protected !!