Accueil / Manger / Les plantes pour faire baisser le diabète
FacebookTwitterPinterestEmail

Les plantes pour faire baisser le diabète

1 septembre 2021

Le diabète est une maladie qui se caractérise par une hyperglycémie chronique. Elle est liée à un dysfonctionnement de la sécrétion d’insuline, une hormone produite en permanence, responsable de la régulation de la glycémie dans le sang. Sans traitement, l’hyperglycémie s’installe. Comment réguler naturellement la glycémie ? Certaines plantes possèdent des propriétés qui peuvent influer sur le taux de sucre dans le sang. Quelles sont les plantes pour faire baisser le diabète ? h

Qu’est-ce que le diabète ?  

La définition du diabète 

Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par une hyperglycémie provoquée par un excès de sucre dans le sang. Il existe deux types de diabète liés à des dysfonctionnements différents :

  • le diabète de type 1, causé par l’absence de sécrétion d’insuline par le pancréas ;
  • le diabète de type 2, causé par un usage détourné de l’insuline par les cellules l’organisme. Il peut se développer sur plusieurs années avant d’être avéré.

Le diabète se diagnostique à l’aide d’une prise de sang. Si le taux de glycémie mesuré est supérieur ou égal à 1,26 g/l ou 7 mmol/l de sang dans deux dosages successifs, alors la personne est atteinte de diabète.

Le rôle des hormones : l’insuline 

L’insuline est une hormone de l’organisme produite par le pancréas. Elle est présente en continu dans le sang et permet de réguler le taux de glucose dans le corps. En l’absence de diabète, la glycémie doit rester aux alentours de 1 g/l de sang, même lors d’un apport important de sucre. C’est une hormone hypoglycémiante, c’est-à-dire qu’elle favorise l’utilisation du sucre par les cellules de l’organisme.

Après un repas, le taux de sucre augmente. En sécrétant de l’insuline, le pancréas régule la glycémie dans le sang et la stabilise en permanence. Lors d’un effort physique, les cellules musculaires vont pouvoir transformer le sucre en énergie. Si sa quantité est trop importante, la partie non utilisée est stockée dans le foie ou les cellules graisseuses.

En cas de diabète, la quantité insuffisante ou l’absence d’insuline empêche la consommation ou le stockage du sucre. Ainsi, il s’accumule dans le sang et la glycémie augmente : on parle alors d’hyperglycémie. En l’absence de traitement, la glycémie reste à un niveau trop élevé pour le corps. C’est cet état constant qui caractérise le diabète.

Quelles sont les plantes pour faire baisser le diabète ?  

Le gymnéma pour stabiliser la glycémie  

Le gymnéma, de son appellation botanique gymnema sylvestris, est une plante qui possède des propriétés hypoglycémiantes. En Inde, son pays d’origine, elle porte le nom de gurmar, ce qui signifie « destructeur de sucre ». Elle est connue et utilisée depuis des millénaires en médecine ayurvédique. En pratique, elle stabilise le taux de glucose dans le sang grâce à sa forte concentration en acide gymnémique. Cette molécule favorise l’absorption du sucre par les cellules en stimulant la sécrétion d’insuline. Ainsi, elle améliore l’assimilation du glucose par l’organisme et régule l’appétit et les fringales.

Des études scientifiques12 ont établi que la consommation de compléments alimentaires à base de gymnéma (400 mg par jour contenant 24 % d’acide gymnémique) en plus de leur traitement habituel, diminue les besoins en insuline des patient.e.s diabétiques atteints du diabète de type 2. Pour certain.e.s, il a même été possible de réduire leur dosage. D’autres ont pu arrêter leur traitement et réguler leur glycémie uniquement grâce à la gymnéma.

Le gymnéma
Le gymnéma

La berbérine pour ses propriétés hypoglycémiantes 

La berbérine est une molécule naturelle de type alcaloïde, extraite de plantes comme le coptide chinois ou l’épine-vinette. À l’origine, c’est une molécule utilisée pour le traitement des infections gastro-intestinales. Cependant, certaines recherches ont mis en exergue ses propriétés hypoglycémiantes. Chez les personnes atteintes de diabète de type 2, la consommation de 1,5 à 2 g par jour régule la glycémie à jeun et après un repas, ainsi que le taux d’insuline dans le sang. À long terme, l’hémoglobine glyquée et le cholestérol se stabilisent.

En parallèle, la berbérine favorise l’activité et renforce les cellules du pancréas responsables de la production d’insuline. Mieux protégées, elles sont plus efficaces et capables de réguler la glycémie dans le sang. Dans tous les cas, il est conseillé de parler à un.e professionnel.le de santé avant de commencer ou de modifier votre traitement.  

La berbérine
La berbérine 

La cannelle pour ses propriétés antidiabétiques 

La cannelle est une épice qui provient du cannelier, un arbre aux origines exotiques. La poudre de cannelle est obtenue à partir de l’écorce intérieure du végétal. Certaines études ont permis de découvrir les effets hypoglycémiants de cette épice. Surnommée « l’insuline du pauvre », elle aurait des propriétés antidiabétiques et réduirait la résistance à l’insuline. Cependant, la variabilité des résultats chez des patients insulinodépendants ne permet pas d’établir l’impact de la cannelle sur le diabète avec certitude.

Si la cannelle n’agit pas directement sur le taux de glucose dans le sang, elle reste une épice riche en antioxydants, un élément indispensable pour l’organisme. De plus, son goût unique relève les plats et les desserts sans ajouter de sucre. Pour bénéficier de ses bienfaits, il est conseillé de la consommer sous forme de gélules ou d’huile essentielle.

Les autres plantes pour faire baisser le diabète 

Le gymnéma, la berbérine et la cannelle figurent parmi les compléments alimentaires les plus connus pour faire baisser le diabète. Cependant, associées à un traitement adapté, d’autres plantes médicinales peuvent stimuler la production d’insuline et stabiliser le taux de sucre dans le sang :

  • l’ail : antiseptique et antibiotique, l’ail favorise la régulation du glucose et diminue l’hyperglycémie. Il aurait également un impact important sur le taux de cholestérol ;
  • l’ortie : cette plante médicinale possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Utilisée depuis des milliers d’années, elle aurait aussi des effets positifs sur le diabète en diminuant naturellement la glycémie ;
  • le gingembre : issue d’une racine, le gingembre stimule le système immunitaire grâce à ses vertus antioxydantes. Consommé régulièrement, il améliorerait la résistance à l’insuline et stabiliserait la glycémie à jeun et l’hémoglobine glyquée ;
  • le ginseng : cette racine ancestrale aurait une action hypoglycémiante sur l’organisme. Consommée avant le repas sous forme de décoction, elle permettrait de réduire le taux de sucre dans le sang ;
  • le fenugrec : épice traditionnelle originaire d’Afrique du Nord, le fenugrec aurait un effet régulateur sur le taux de lipides dans le sang et sur le mauvais cholestérol ;
  • l’aloe vera : également appelée aloe barbadensis, cette plante aurait des propriétés antidiabétiques. En pratique, elle stimulerait la production d’insuline par le pancréas et favoriserait la réduction de la glycémie.

Ces plantes médicinales sont susceptibles d’avoir des effets positifs chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Si la beauté par les plantes permet de traiter certains troubles naturellement, il est indispensable de consulter un.e professionnel.le de santé avant de commencer tout nouveau traitement ou de modifier le traitement en cours.

Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par une hyperglycémie constante. Les patient.e.s atteint.e.s présentent une résistance à l’insuline qui les oblige à suivre un traitement régulier, souvent à vie. Cependant, certaines plantes médicinales permettraient de faire baisser le diabète. Consommés sous forme de compléments alimentaires, le gymnéma, la berbérine et la cannelle auraient un effet régulateur sur la glycémie. Enfin, d’autres plantes comme l’ail, le gingembre ou encore l’ortie stimuleraient la sécrétion d’insuline et permettraient ainsi d’atténuer les complications du diabète.

  1. Baskaran K, Kizar Ahamath B, Radha Shanmugasundaram K, Shanmugasundaram ER. Antidiabetic effect of a leaf extract from Gymnema sylvestre in non-insulin-dependent diabetes mellitus patients. J Ethnopharmacol. 1990 Oct ; 30 (3) : 295-300. 
  2. Shanmugasundaram ER, Rajeswari G, Baskaran K, Rajesh Kumar BR, Radha Shanmugasundaram K, Kizar Ahmath B. Use of Gymnema sylvestre leaf extract in the control of blood glucose in insulin-dependent diabetes mellitus. J Ethnopharmacol. 1990 Oct ; 30 (3) : 281-94. 

par <a href="https://www.beautytherapyabsolution.com/author/l-equipe-absolution/" target="_self">Edito Beauty Therapy</a>

par Edito Beauty Therapy

Auteur.e.s

Manifesto

Nous croyons que la Beauté sait réparer les coeurs et élever les esprits.
Nous croyons qu’elle s’incarne en chaque chose et chaque être vivant.
Nous croyons que la nature est à la fois source de beauté et d’inspiration.
Nous croyons qu’il est de notre responsabilité de faire le beau autour de nous.
Bienvenue en Beauty Therapy !

Découvrir


Sur le même thème


Suivez l’aventure Beauty Therapy en vous inscrivant à la newsletter

error: Content is protected !!