Accueil / Manger / Welcome Fall – Part 1
FacebookTwitterPinterestEmail

Welcome Fall – Part 1

12 novembre 2020

Bien se préparer à l’automne, c’est se donner toutes les chances de passer un bel hiver !  

Comme à chaque saison, il suffit de ré-harmoniser corps et esprit avec la nature. L’automne, c’est le retour à la terre : les feuilles rougissent et tombent, bientôt transformées en humus, les derniers fruits sont récoltés, la fourrure des animaux s’épaissit, les jours raccourcissent, les températures baissent, on a moins envie de sortir de chez soi. Pourtant, cette période correspond aussi à notre retour de vacances … et à ces TO DO list sans fin qui s’accumulent sur nos pauvres têtes  ! 

Pour garder l’équilibre et ne pas céder à l’humeur mélancolique, souvent associée à cette saison, l’idéal est – encore une fois- de se rapprocher de la nature et de profiter de tout ce qu’elle nous offre généreusement.  

Keep moving  !  

Tout bon naturopathe vous le dira : l’exercice est la première des bonnes pratiques pour rester en bonne santé – avant même l’alimentation pourtant si importante. Alors, profitez chaque jour des derniers rayons de soleil, promenez-vous manches retroussées pour emmagasiner la précieuse vitamine D et booster les hormones de la bonne humeur (sérotonine, mélatonine).  

Continuez – ou démarrez – une activité cardio, si possible à l’extérieur pour stimuler vos émonctoires : running, vélo ou marche rapide, 2 ou 3 fois par semaine. Là encore, comme souvent, c’est la régularité qui prime et nul besoin d’essayer de battre son record à chaque sortie.  

Manger de saison

En ayurveda, l’automne est une saison Vata, dominée par les éléments air et éther : le froid, le sec, la mobilité et l’irrégularité. Il s’agira donc de compenser ces caractéristiques par leur contraire : le chaud, l’humide, le régulier. 

Il faudra également bichonner son système digestif et son microbiote intestinal puisque c’est de lui que dépend notre immunité en ces temps de covid (vous savez de quoi je parle !).  

C’est le moment idéal pour les mono-diètes : pommes, raisins ou Kitchari. Commencez par un soir – ou une journée par semaine – pour arriver à 3 jours de suite, histoire de bien mettre votre système digestif au repos. Le mieux est sans doute d’attendre que la fameuse « rentrée » et son stress soit passée pour programmer ces cures mi-octobre.   

Comme la nature est bien faite, manger local ET bio nous garantit d’avoir à disposition les aliments adéquats, tout en préservant l’environnement (pas de longs trajets) et notre santé (pas de pesticides) et notre économie (soutien aux agriculteurs). 

Quoi manger ?  

  • Des courges ! Des courges ! Des courges ! Il y en a tant ! Butternut, spaguetti, potimarron, patisson… elles sont réconfortantes, hydratantes et se cuisinent de multiples façons, bourrées de bêta-carotène elles embellissent votre peau.  
  • Des Choux ! Toutes les variétés, cru, cuit, fermenté, un vrai bonheur pour vos intestins. Une source d’antioxydants reconnue, plusieurs études lui prêtent même des vertus anti-cancer. Et continuez à manger du vert ! Céleri, poireaux, les dernières salades et courgettes.  
  • Des légumes racines : pomme de terre, carotte, betterave, radis, patate douce, panais, navet… ils nous aident symboliquement à nous ancrer dans le sol, à prendre notre place, à accumuler nos réserves pour passer l’hiver.  
  • Profitez aussi des fabuleux champignons : pauvres en calories mais riches en protéines et en vitamines B2, B3 et B5.  
  • Veillez à ajouter quelques céréales et légumineuses, souvent à préférer complets (riz rouge, noir, complet ou semi-complet). Attention si vous avez l’intestin délicat ! Pensez aussi au quinoa, millet, avoine, encore plus si le gluten vous joue des tours. (Concernant l’avoine certains le rangent dans le sans gluten et d’autres non … alors attention).  
  • Des fruits. L’automne est une belle saison pour les fruits : les agrumes sont toujours là, et c’est la grande saison des pommes, poires, figues, coings, le raisin, et prunes.   
  • De la viande et/ou du poisson. Si vous n’êtes ni vegan, ni veggie mais plutôt flexivore ou omnivore, choisissez de la viande bio et locale, peu grasse : plutôt du poulet donc et/ou du poisson en faisant attention au mode de pêche et à l’espèce consommée. Je ne vous refais pas mon petit laïus : votre corps n’a pas besoin de manger de la viande tous les jours, loin de là, et la planète non plus, alors c’est salutaire de diminuer sa consommation à tous points de vue.  
  • Des épices : on les choisit apéritives, raisonnablement chauffantes, et digestives donc plutôt : fenouil, cardamome, coriandre, cannelle, cumin, muscade, anis, girofle et un peu de gingembre. Pensez au Miso à la place du sel, et ajoutez régulièrement des paillettes de spiruline ou de chlorella pour soutenir votre organisme. 

N’oubliez pas le plus important : en toutes saisons, mangez dans le calme et la bonne humeur, entouré.e de convives à votre goût, mâchez bien et écoutez la petite voix de votre satiété !    

La recette du Kitchari  

Plat iconique de la cuisine ayurvedique, il est idéal pour une monodiète d’automne, prendre soin du feu digestif et évacuer les toxines. Les épices peuvent être adaptées en fonction de votre dosha. Vous trouverez différentes recettes sur le net, mais le socle de la recette est identique : Riz + haricots mungos + Ghee + épices + légumes de saison.  

Ma recette du Kitchari

Ingrédients 

  • 150g de riz basmati complet (mis à tremper dans de l’eau froide pendant minimum 2h) 
  • 150g de légumineuses diverses (lentilles corail, haricots mungos par exemple, également trempés pendant 2 à 4h) 
  • 2 carottes moyennes 
  • Environ 200g de patate douce 
  • 1 betterave crue 
  • 1 c.à.c. de fenugrec 
  • 1 c.à.c. de graines de cumin 
  • 1 c.à.c. de curcuma 
  • 1 c.à.c. de graines de moutarde 
  • 1 c.à.c. de curcuma 
  • Quelques gousses de cardamone (2 ou 3) 
  • 2 cm de gingembre frais 
  • 1 à 2 c.à.s. de noix de cajou 
  • 1 gousse d’ail 
  • 1 oignon  
  • Un bouquet de coriandre (ou du persil si vous n’aimez pas ça) 
  • Huile de sésame  
  • Du ghee 

Recette 
Découpez les légumes en morceaux (taillez plus ou moins gros selon votre goût), les mettre dans un saladier avec une c.à.s. d’huile et une pincée de sel et bien mélanger. 
Mettre le tout sur une plaque allant au four en étalant bien, et enfournez à 180° pour 20 minutes environ.  

Passez le riz et les légumineuses pour enlever l’eau. 

Dans une grande sauteuse, mettre les épices pour faire le “Vaghar” (fenugrec, graines de moutarde, graines de cumin) dans l’huile de sésame chaude et laissez blondir quelques minutes. Ensuite, ajoutez le gingembre frais, le curcuma et les gousses de cardamone. Faire revenir et ajoutez enfin ail, oignon et noix de cajou.    

Dans une casserole, faites chauffer 1 c.à.s. de ghee et ajoutez le riz et les légumineuses. Faites revenir le temps que l’huile pénètre le tout. 
Ajoutez ensuite de l’eau jusqu’à 2 doigts au-dessus des lentilles et du riz, et laissez mijoter. Si besoin rajoutez un peu d’eau jusqu’à la fin de la cuisson, mais il faut que l’eau soit absorbée. 
En fin de cuisson, ajoutez les légumes, les épices et parsemez de coriandre.

(Retrouvez aussi la recette indispensable de l’Automne de notre Beauty Activiste Eva Gaillot : le Granola Coco & Superfood)

Soigner son corps énergétique  

L’automne ça peut être pour vous le bon moment de commencer à prendre soin de soi énergétiquement, en pratiquant les Makko-Ho, par exemple. Les Makko-Ho, ce sont des exercices de gymnastique énergétique associés aux 6 paires de méridiens et aux organes qui y sont rattachés. Une pratique régulière développe le Ki, la souplesse articulaire et musculaire. Chaque étirement est spécifique à un couple de méridiens et stimule les organes rattachés. Faire la série complète permet d’harmoniser le corps dans son intégralité mais si vous manquez de temps, concentrez-vous sur celui ciblant les méridiens du poumon et gros intestin :  

  • Debout, les pieds écartés de la valeur des épaules, les genoux relax, joignez vos mains dans votre dos, crochetez vos pouces en laissant vos deux index tendus, les autres doigts repliés. Tendez vos bras et tirez sur vos index. Inspirez profondément en vous courbant légèrement vers l’arrière et visualisez l’énergie qui vous remplit puis, expirez en vous courbant en avant, tout en continuant de tirer vos doigts vers le ciel. Respirez profondément 2 fois dans cette position, puis revenez doucement à la position initiale. Refaire cet enchainement en changeant le croisement des pouces.  

Vous pouvez également essayer la digitopression, une sorte d’acuponcture sans aiguille, un moyen très simple, d’aider votre organisme et votre mental à se mettre au diapason de la saison.  

Les points indiqués doivent être stimulés tous les jours par une pression du pouce durant 5 respirations. Réglez la pression selon votre ressenti et faites-le des deux côtés (jambe droite et gauche). 

  • Rn3 : Suprême vallée. Le point est situé dans une dépression sur le bord médial du pied, entre la malléole interne et le tendon d’Achille. 
  • Rn7 : Rétablit le courant. Il se situe à 3 travers de doigts du point précédent, sur le bord interne du tendon d’Achille. 

Je vous retrouverai prochainement pour vous partager ma routine beauté idéale pour aider sa peau à s’adapter et se protéger face à l’arrivée de l’Automne. 

par <a href="https://www.beautytherapyabsolution.com/author/isabelle-carron/" target="_self">Isabelle Carron</a>

par Isabelle Carron

Fondatrice d'Absolution

Manifesto

Nous croyons que la Beauté sait réparer les coeurs et élever les esprits.
Nous croyons qu’elle s’incarne en chaque chose et chaque être vivant.
Nous croyons que la nature est à la fois source de beauté et d’inspiration.
Nous croyons qu’il est de notre responsabilité de faire le beau autour de nous.
Bienvenue en Beauty Therapy !

Découvrir


Sur le même thème


error: Content is protected !!